Concert du 24 juillet 2019

Françoise Masset, soprano
Daniel Chappuis, orgue
O vive flamme : musiques spirituelles baroques et d’aujourd’hui

  • Henry PURCELL (1659-1695)
    • Voluntary on the old 100TH
    • Music for a while
  • Georg BOEHM (1661-1733)
    • Wie! schlaft ihr noch
    • Vater unser im Himmelreich
    • Der Tod ist nun verschlungen
  • Georg Friedrich Haendel (1685-1759)
    • Meine Seele hört im Sehen HWV 207
  • Jean-Pierre LEGUAY (1939)
    • Pater Noster
    • Prélude XVII
  • Giovanni Felice SANCES (1600-1679
    • O bone Jesu
  • Olivier ALAIN (1918-1994)
    • Plange, quasi virgo
  • Hendrick ANDRIESSEN (1892-1991)
    • Cantique spirituel (Saint-Jean de la Croix)
  • Jehan ALAIN (1911-1940)
    • Ballade en mode phrygien
  • Henry PURCELL
    • Now that the sun hath veil’s his

Saluée par le critique Ivan Alexandre comme « l’une de nos rares, de nos dernières diseuses », Françoise Masset interprète sur scène, en concert et au disque, un répertoire diversifié, du baroque au contemporain, qui témoigne de sa curiosité et de son goût pour les rencontres musicales.
Sur scène, elle a créé la Médée de Michèle Reverdy à l’Opéra de Lyon et chanté ces dernières années dans Les Indes Galantes de Jean-Philippe Rameau, Le Couronnement de Poppée et Il Ritorno d’Ulisse de Claudio Monteverdi (Les Paladins/J. Correas), La Petite Renarde rusée de Janacek (TM+/L. Cuniot) et L’Enfant et les sortilèges de Ravel (Musica Nigella/T. Nemoto).
Elle privilégie le récital et la musique de chambre, et crée des programmes originaux avec La Gioannina/R. Cassaigne et N. Breeedijk et Les Musiciens de Saint Julien/F. Lazarevitch.
Elle a reçu l’Orphée d’Or 2010 de la meilleure interprète de mélodies pour l’album Les Compositeurs de Marceline Desbordes-Valmore et enregistré récemment avec la pianiste Anne Le Bozec pour le label Hortus, deux programmes consacrés à la Première Guerre mondiale.
www.francoisemasset.com

Daniel Chappuis, né en 1973, commence l’étude de l’orgue à Genève, avant d’obtenir une médaille d’or, dans la classe de Pierre Perdigon au conservatoire de Grenoble, suivi d’un premier prix de virtuosité, dans la classe de Jean-François Vaucher, au conservatoire de Lausanne. Il étudie parallèlement le clavecin et la basse continue avec Anne Gallet et Nicole Hostettler au Centre de Musique Ancienne de Genève.
Organiste titulaire de l’orgue Kuhn (1953) de Saint-Martin et de l’orgue historique Friedrich Goll (1898) de Sainte-Claire à Vevey, il s’est occupé de la restauration de l’orgue Goll, magnifiquement réalisée par la Manufacture Blumenroeder d’Haguenau. L’aventure se poursuit avec le projet de reconstruction du positif de dos de cet instrument, dont la forme de lyre est exceptionnelle.
L’orgue étant un instrument aux visages très divers, il est heureux par le biais de son activité de concertiste, d’en fréquenter la richesse de répertoire et de la faire partager à ses élèves.